Vous êtes ici :Accueil > Poser un parquet > Pose clouée

La pose clouée

Le parquet massif se prête à la pose clouée. C’est une pose technique, assez longue, que vous aurez intérêt à faire réaliser par un professionnel pour de bons résultats.

Si vous êtes décidé à vous lancer dans ce chantier, préparer votre support, votre caisse à outils et le matériel nécessaire pour réaliser les finitions.

Et puis dernier conseil : consultez la rubrique conseils de pose pour une bonne préparation du chantier.

Les outils nécessaires

Rien de bien compliqué pour commencer le chantier !

  • 1 chasse clou
  • 1 marteau ou un maillet
  • 1 scie (sauteuse, circulaire)
  • 1 règle metallique de 2 mètres
  • 1 règle de 30 cm
  • 1 niveau
  • 1 perceuse ou marteau perforateur pour la fixation des lambourdes au béton.
  • 1 crayon de papier
  • 1 mètre rouleau
  • 1 cordeau à tracer
  • des cales en bois (5 à 10 mm)
  • des pointes tête plates (50, 55 mm)
  • éventuellement une cloueuse à parquet

Quel support pour un parquet cloué ?

Le parquet peut être cloué :

  • sur des lambourdes collées sur une dalle de béton
  • sur un plancher en bois posé sur une dalle de béton
  • sur des lambourdes flottantes

Le support doit être absolument plan et sec.
Un sol non plan provoquera des grincements. Un enduit de lissage peut être nécéssaire pour corrgier les défauts du sol. Face à des défauts trop importants, il faut refaire une chape.
On vérifie la planéité du sol à l’aide d’une règle et d’un niveau. On tolère une flèche de 5 mm sous une règle de 2 m et une flèche de 1 mm sous une règle de 20 cm.

Préalablement à la pose, on posera une sous-couche qui a pour fonction d’isoler phoniquement. Vous veillerez à recouvrir toute la surface, et à les scotcher. Pour les parquets cloués sur lambourdes, on utilise des bandes de caoutchouc, des thibuades, des panneaux de liège. La sous couche augmente aussi l’isolation thermique et elle permet de limiter les remontées d’humidité.


Pose d'un parquet cloué sur un plancher en bois - © Cappi Thompson - Fotolia

La pose sur lambourdes

Les lambourdes sont des barres de bois, posées tous les 40 cm. Les lambourdes sont fixées au béton à l’aide d’un mortier ou de chevilles à frapper. Le parquet massif sera posé perpendiculairement aux lambourdes.

Les lames sont posée à la perpendiculaire du mur qui reçoit le plus de lumière naturelle. On pose les lames de la première rangée, rainure contre le mur. Des cales sont également posées en début et fin de rangées : elles vont permettre le travail du bois dû à l’humidité et vont constituer ce qu’on appelle le joint périphérique.

Une fois arrivé à la fin de la rangée, vous pouvez scier (scie circulaire, scie sauteuse) à l’envers de la lame.

Les lames sont clouées sur les lambourdes avec une pointe tête plate (50 à 55 mm selon l’épaisseur du parquet) plantée en biais dans la languette. Vous mettrez 2 pointes pour les lames courtes. On finit d’enfoncer la pointe à l’aide d’un chasse-clou. Pour emboiter les rangées suivantes, utilisez une lame martyr entre la lame et le marteau. Clouez les lames au fur et à mesure.

Variez les longueurs de lames pour éviter les croisements de joint.

Les finitions

Laissez le parquet reposer quelques jours avant de procéder aux finitions.

Le ponçage

Le parquet massif est brut. Il doit être poncé avec une ponceuse à parquet. On ponce dans le sens du bois, de manière régulière, avec des bandes à abrasion moyenne (80) puis fines (100 puis 120 pour un ponçage de finition). Pour les bords, on utilise une bordureuse.

La vitrification

La vitrification consite à vernir le bois. De nombreux vernis sont possibles (couleurs et composants différents).

Pour appliquer le vernis, on utilise 1 spalter. La première couche sèche au bout de 2 heures. On peut ensuite poncer (grains de 80 ou 100) et appliquer une seconde couche (puis une troisième).

L'huile

A la place du vernis, vous pouvez aussi appliquer une huile.

Utilisez également le spalter. Laissez sécher et essuyez avec un chiffon. Vous pourrez passer une seconde couche le jour suivant.

Quelle surface acheter ?

Prévoyer toujours 5 à 10 % de plus que la surface à recouvrir : pour les ratés, les chutes, les coupes, les murs pas tout à fait droits.
Prévoyez même 15 % supplémentaire si votre pièce est biscornue.